bg-header

Diplôme d'ingénieur Spécialité Génie électrique

180 ECTS CYC8801A

Niveau d'entrée
Bac + 2

Niveau de sortie
Bac + 5

Durée de la formation
-

objectifs de la formation

L'objectif principal est de former des ingénieurs de terrain dans le domaine du génie électrique capables de concevoir, produire, innover, assurer la logistique d'un produit et mettre en œuvre les systèmes produisant ou utilisant l'énergie électrique. Ces ingénieurs doivent savoir intégrer, dans toutes leurs démarches, les contraintes de l'efficacité énergétique ainsi que les contraintes environnementales.

compétences et débouchés

Que deviennent les diplômés ?

Compétences larges dans le domaine du génie électrique prenant en compte les évolutions récentes :
- Analyse coûts / bénéfices / retours sur investissement
- Innovations technologiques dans le réseau de distribution
- Intégration des infrastructures de recharge VE (IRVE)
- Stockage distribué (V2G)
- Composants SiC – Convertisseurs de puissance
- Evolution de l’économie des réseaux électriques
- Data centers
- Maîtrise des outils de simulation
- Gestion dynamique du réseau électrique (Micro Grids)
- Règlementation nationale / internationale
- Autoconsommation « individuelle » / « collective »
- Equipements connectés
- Modélisation, Identification et Commande des SE

Modalités

Ce diplôme n'est pas encore planifié en Bourgogne Franche-Comté, contactez-nous pour connaitre les prochaines sessions de formation.

Conditions d'accès

Prérequis : Diplôme Bac + 2 dans la spécialité

Module d'enseignement

Information non disponible, pour plus d'information veuillez contacter le cnam

Bloc de compétences

Retrouvez les blocs de compétences qui composent ce diplôme sur le site de France Compétences.

Méthodes pédagogiques

Les enseignements théoriques, couplées à des mises en application en travaux dirigés et travaux pratiques sur matériels et logiciels métiers permettront une professionnalisation rapide. L'espace numérique de formation du Cnam (Moodle) permet à chaque enseignant de rendre accessible des ressources spécifiques à ses enseignements. Des modalités plus détaillées seront communiquées au début de chaque cours.

Modalités de validation

Pour obtenir un diplôme d'ingénieur en modalité HTT au Cnam, il convient de valider plusieurs éléments :

Enseignements


• Un tronc commun composé de 5 unités d'enseignements (UE), constituant un socle scientifique de base similaire, quelle que soit la spécialité ou le parcours choisi. Ces UE dites de "tronc commun" sont codées UTCnnn. Elles sont créditées de 15 ECTS.

• Une UE d'anglais (6 ECTS) et un test d'anglais niveau B2 (non crédité), Bulats ou équivalent.

• Un bloc d’UE, obligatoires ou optionnelles, permettant d'acquérir les savoirs et compétences liés à la spécialité préparée. Il s'agit d'enseignements scientifiques et techniques orientés "cœur de métier" de la spécialité. Ce bloc octroie selon les spécialités de 12 à 21 ECTS.

• Un bloc d’UE, dites « plug-in », à choisir dans une liste, à hauteur de 18 ECTS à 21 ECTS selon les spécialités, et permettant d'acquérir des savoirs et compétences complémentaires aux UE "cœur de métiers".


• Une UE, dite « oral probatoire », codée ENGnnn, préalable indispensable à la réalisation du mémoire (voir infra). Cette UE délivre 6 ECTS dans le cadre du diplôme.


Autres éléments


• Un mémoire (projet de fin d'études) élaboré sur la base d'un projet conduit en situation de travail, sur un sujet et des livrables validés par l'enseignant responsable de la filière (ou son représentant en Centre Cnam en Région). Le projet est conduit en situation de travail et représente l'équivalent d'une activité d'ingénieur réalisée sur une période de 6 mois (indicatif). Le projet est négocié par l'élève avec son employeur. Le cas échéant, il peut faire l'objet d'un stage dans un organisme tiers. Le mémoire est crédité de 42 ECTS. Le mémoire d'ingénieur est codé UAMMnn.

• De l'expérience professionnelle, codée UAEP01, UAEP02, UAEP03, octroyant un total de 33 ECTS :


• L’UAEP01, créditée de 9 ECTS, est validée lors du dépôt du dossier d'inscription à l'EiCnam, sur la base du CV, des éléments de renseignement de parcours professionnel constitutifs de ce dossier et par un entretien réalisé par l'enseignant responsable du diplôme ou de son représentant en Centre Cnam en Région. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 6 mois à temps plein de technicien supérieur ou ingénieur dans la spécialité.

• L’UAEP02 créditée de 9 ECTS, est validée soit à l’admission de l’Eicnam (avec UEAP01) pour l’élève-ingénieur qui peut en faire l’état, soit au moment de la soutenance du mémoire, après complément de dossier. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 6 mois à temps plein de technicien supérieur ou ingénieur dans la spécialité.

• L’UAEP03 créditée de 15 ECTS, est validée lors de la soutenance du mémoire. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 24 mois à temps plein sur des fonctions classiquement confiées à un ingénieur dans la spécialité .



Validations intermédiaires


• Il faut avoir valider les UE UTC + anglais + UAEP01 pour candidater à l'École d'ingénieur·e·s du Cnam (EiCnam)

• Il faut être inscrit à l’EiCnam pour pouvoir s’inscrire à l’ENGnnn

• Il faut avoir validé ENGnnn pour pouvoir préparer le mémoire UAMMnn


Conseil générique pour suivre le parcours :

Afin d’intégrer les principes de l’espace européen de l’enseignement supérieur, en particulier le processus de Bologne, le cursus ingénieur HTT Cnam est constitué de 6 semestres (semestres 5 à 10), pour un total de 180 ECTS.

Ce découpage en semestres ne représente pas un déroulement obligatoire des études. Le principe d'inscription à la carte, selon son propre rythme, prévaut sur le rythme semestriel.

Ainsi, s'il faut obtenir les 5 UE UTC + UE ANG + UAEP01 pour valider le premier semestre et avoir le droit de s'inscrire à l'EiCnam, il n'est certainement pas recommandé de « boucler » ce « bloc semestriel » en moins d'un an, et il est conseillé d’y intercaler d'autres constituants tels que les UE « plug-in » ou les UE « cœur de métier ».

En revanche, l'ordre des UE de spécialité présentées dans le schéma de l'onglet « programme » correspond à un optimum en termes de prérequis et de progression pédagogique

financez votre formation

En savoir plus sur nos tarifs

Mentions officielles

Intitulé officiel figurant sur le diplôme : Diplôme d'ingénieur Spécialité Génie électrique
Codes NSF : 250 - Spécialites pluritechnologiques mécanique-electricite 255 - Electricite, électronique
Code RNCP : 18235
Certif Info : 80086
Lien vers le site France compétence


Mis à jour le : 04-12-2022

S'inscrire !