bg-header
  • Sciences et techniques industrielles

Sciences et techniques industrielles 19 diplômes

Le Cnam Bourgogne Franche-Comté vous permet de vous former en Sciences et Techniques Industrielles. Favoriser la compréhension des systèmes technologiques et le développement de solutions. Maîtriser les techniques professionnelles et acquérir les savoirs propres à chaque spécialité du secteur industriel.

Le Cnam Bourgogne Franche-Comté propose des modalités de formation compatibles pour les salariés ou les demandeurs d'emploi : cours du soir et internet, formation en cours du jour alternance ou à distance.

  • Maîtriser le dessin assisté par ordinateur en 2D/3D.
  • S'initier à la maquette numérique et au management de projet BIM

 La Licence Energie et développement durable* est destinée au titulaires d'un Bac+2

Formation uniquement en alternance

Le 4 décembre 2019 a eu lieu l'inauguration de cette licence, en présence du Recteur de région académique et de la Rectrice de l'académie de Dijon. La première promotion a fait sa rentrée au lycée Hippolyte Fontaine en octobre 2019.

 De gauche à droite :

  •  Catherine Minaux, directrice régionale d’Engie et marraine de la 1ère promotion
  • Jean-François Chanet, recteur de région académique
  • Christophe Decreuse, directeur du CNAM Bourgogne-Franche-Comté
  • Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon
  • Rémy Heyte, président du GRETA 21, proviseur du lycée des Marcs d’Or et directeur du CMQ « Territoire Intelligent »
  • Marc Jaillet, proviseur du lycée Hippolyte Fontaine et ordonnateur du GRETA 21

 

 Télécharger la plaquette

 Pour en savoir plus sur les partenaires de cette formation :

Campus des métiers et des qualifications

Territoire intelligent

 Greta 21
Lycée Hippolyte Fontaine

*intitulé exact : Licence générale Sciences, Technologies, Santé mention Sciences pour l'ingénieur parcours Énergie et développement durable

*intitulé exact : Licence générale Sciences, Technologies, Santé mention Sciences pour l'ingénieur parcours Électromécanique


-Réaliser le diagnostic des ateliers bovins et porcins de l'exploitation agricole,
-Réaliser un suivi technique pour proposer des solutions d'amélioration ou de résolutions de problèmes.
-Maîtriser les logiciels de bureautique pour réaliser une présentation de résultats grâce à des outils adaptés.
-Intervenir dans les techniques de commercialisation des produits.
-Utiliser de manière courante un anglais technique dans des échanges internationaux.
-Identifier les attentes des éleveurs afin de les accompagner dans leur prise de décision
-Participer à la gestion collective de projet.

Fabrication de produits laitiers

  • Mettre en œuvre une fabrication de produits laitiers  en maîtrisant l’ensemble des procédés et les risques associés, avec un itinéraire technologique pertinent
  • Piloter et optimiser un segment d'activité : animer, coordonner et faire évoluer l’activité de production en considérant les moyens humains (management d’équipe), matériels et les indicateurs de pilotage.
  • Appréhender la conservation et la protection des aliments par une approche impliquant les différentes opérations unitaires limitant les mécanismes de dégradation et par l’importance du conditionnement des denrées alimentaires.

 

Développement de produits alimentaires et de procédés (laitiers)

  • Développer un nouveau produit alimentaire en adéquation avec le parcours type envisagé en tenant compte de la réglementation, des contraintes techniques, en utilisant les outils de la gestion de projet.
  • Rechercher les sources d’amélioration de production (économique, énergétique, technique), de nouvelles technologies de production et de conditionnement.

 

Pratique du système de management intégré

  • Participer et suivre le système de management intégré (Qualité, Sécurité, Environnement) en adéquation avec la politique de l’entreprise, en utilisant les indicateurs adéquates (performance, qualité, etc.).
  • Assurer la conformité des opérations de production en intégrant la qualité et la sécurité des aliments, la sécurité des personnes et la protection de l’environnement
  • Participer à la mise en place et au suivi du plan de maîtrise sanitaire (BPH, système HACCP, traçabilité, etc.)
  • Participer à l’amélioration continue

 

Communication et management

  • Communiquer de manière efficace en situation de travail (transmettre une information, encadrer, former, vendre, négocier etc.) en tenant compte du contexte de l’entreprise et de la réglementation.
  • Communiquer en langue anglaise dans des situations de travail (écrit, téléphonique, conversationnelle, etc.). en rédigeant des documents, participant aux réunions, animant les réunions
  • Manager une équipe, un projet (production, HACCP, etc.)

 

 

- mettre en place et faire vivre un service qualité en connaissant les produits de l'entreprise, leurs process et leurs spécificités technologiques et en maîtrisant les aspects législatifs et réglementaires ;
- assurer la sécurité alimentaire et maîtriser l'hygiène en analysant les points critiques sur la chaîne de fabrication et en mettant en place des actions correctives pour les maîtriser et en choisissant désinfectants et nettoyants appropriés pour bâtir un plan hygiène ;
- mettre en place la démarche HACCP et/ou assurer son suivi ; mettre en œuvre et valider les analyses en établissant ou respectant un plan d'échantillonnage, en utilisant la métrologie et la validation des instruments de mesure ;
- appréhender les différents procédés de fabrication pour les principaux secteurs de production alimentaires (denrées d'origine animale et d'origine végétale) ;
- communiquer, manager, former et travailler en équipe en maîtrisant les techniques de communication écrite et orale en français et anglais, en mettant en place des modules de formation appropriés ainsi que leur suivi.

Selon les règles d'hygiène et de sécurité alimentaires, les chartes qualité des établissements, les fonctions dévolues au responsable de production se partagent entre :

  • La gestion d'une ou plusieurs unités de production de restauration collective,
  • L'encadrement de la production,
  • L'animation  et l'encadrement une équipe,
  • La distribution et la commercialisation.

Au regard de la structure (taille, type, nombre de repas, nombre de sites, menu unique ou multiple, complexité du menu, type de restauration, type de liaison ...), dans laquelle se trouve le responsable de production, les fonctions précitées sont mises en œuvre de façon différenciée. Elles constituent néanmoins le socle commun du métier.

Activités principales

Le titulaire de la certification est capable de prescrire et de chiffrer des solutions constructives à l’aide des technologies les plus récentes (et en particulier le processus BIM) dans le respect de la normalisation en vigueur. Il intervient en tant qu’économiste aux différents stades du projet en estimant les coûts d’un projet. Il intervient également dans de petites ou moyennes entreprises et des grands groupes de BTP en tant que technicien étude de prix en phase d’appel d’offre.

Compétences

Compétences transversales (communes à la mention de LP)

  • Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.
  • Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
  • Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.
  • Prendre du recul face à une situation.
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
  • Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet.
  • Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
  • Développer une argumentation avec esprit critique.

Économie de la construction en environnement BIM

  • Maîtriser la gestion de projet de construction.
  • Maîtriser l’environnement juridique d’une opération.
  • Définir et suivre le coût de l’opération envisagée.
  • Effectuer l’étude d’exécution en élaborant le budget, les enveloppes financières affectées aux différents travaux, les plannings, les études et le contrôle de l’exécution des travaux.
  • Réaliser des études de faisabilité du projet d’ouvrage (chiffrages, métrés, études de prix).
  • Mettre en œuvre les procédures d’appel d’offres et de mise en concurrence.
  • Rédiger les pièces administratives, dépouiller, analyser ces offres et passer les marchés.
  • Piloter et coordonner les divers intervenants ;

Management de projet BIM

  • Maîtriser la démarche de projet basé sur le concept de maquette numérique (MN) et de processus numérique collaboratif (BIM).

Économie de la construction en environnement BIM

  • Modifier une maquette numérique (MN)
  • Renseigner une MN
  • Réaliser un descriptif en intégrant la dimension technologique et normative lié à une MN
  • Réaliser un quantitatif à partir d’un MN
  • Réaliser un planning 4D prévisionnel des travaux
  • Conduire un projet d’économie de la construction en processus BIM.

Communication et management

  • Maîtriser les techniques de communication professionnelle en langue française.
  • Maîtriser les techniques de communication professionnelle en langue anglaise.
  • Manager une équipe, conduire et animer une réunion.

Débouchés

  • Économiste de la construction
  • Chargé d'affaires en bâtiment
  • Maître d'œuvre en bâtiment
  • Responsable de programme immobilier
  • Manager de projet BIM

Licence professionnelle Sciences, technologies, santé mention Métiers des ressources naturelles et de la forêt, dispensée en alternance, en partenariat avec le CFPPA de Besançon.

Licence professionnelle conception et amélioration de processus et procédés industriels (CAPPI), dispensée en alternance, en partenariat avec l'UIMM Franche-Comté.

Licence professionnelle conception et amélioration de processus et procédés industriels (CAPPI), dispensée en alternance, en partenariat avec l'UIMM Franche-Comté.

Accédez aux blocs de compétence composant ce diplôme, conformes aux recommandations de la CNCP*

Le Responsable technique et opérationnel de l'ingénierie des systèmes mécaniques et électrotechniques (ISME) est capable de finaliser des produits industriels et des matériels électriques et mécaniques en mettant en œuvre de nouvelles technologies.
Ces produits peuvent concerner l'industrie automobile (alternateur, déflecteur aérodynamique), aéronautique (dérive, gouvernail), ferroviaire (signalisation, freinage) ou de l'énergie (éolienne,transformateur).


Activités principales :
1. À partir d'un cahier des charges, il met en œuvre des solutions techniques et
économiquement viables pour prévenir ou résoudre des problèmes.
2. Il organise la fabrication d'un produit de manière à améliorer la productivité tout en  respectant les délais et la qualité requise par le cahier des charges.
3. Il réalise des tests et essais, analyse les résultats et détermine les mises au point du produit, du procédé.
4. Il assure l'assistance et le support technique auprès des clients (internes, externes) de l'entreprise.
5. Il veille au respect des règles et de la législation en matière d'environnement, de sécurité et d'hygiène.
6. Il manage une équipe de 3 à 10 personnes (ouvriers, techniciens, agents de maîtrise).


Compétences associées :
- Analyser un cahier des charges fonctionnel
- Réaliser l'analyse fonctionnelle du produit
- Utiliser les outils de la CAO (Autocad, SolidWorks, Simulink, PSim, etc.)
- Dimensionner et optimiser un système électrotechnique / mécanique en intégrant les règles de sécurité
- Utiliser des instruments de mesure électrique, vibratoire, acoustique (accéléromètre, énergimètre, analyseur de spectre, capteur acoustique, etc.)
- Analyser quotidiennement les indicateurs de suivi de production à partir des données fournies par l'équipe
- Vérifier que les commandes livrées sont conformes au cahier des charges et respectent les contraintes (coûts, qualité, délais)
- Rédiger un plan d'assurance qualité (PAQ)
- Sensibiliser les membres de l'équipe et faire appliquer les règles de sécurité en mettant en place des indicateurs de suivi des règles
- Répartir les tâches entre les membres de l'équipe en donnant des directives de travail et en fixant des objectifs
- Choisir les outils adaptés au suivi de la fabrication en organisant la cellule de production

Etude, analyse et spécification du besoin en automatismes
Participation aux négociations avec les clients, fournisseurs et sous-traitants
Identification de la difficulté du problème d’automatisation
Choix des prestataires de sous-traitance de l’étude

Conseil et assistance aux utilisateurs
Programmation d’un automate
Ajustement des paramètres d’un régulateur

Détecter et diagnostiquer les défauts de fonctionnement et apporter des solutions correctives
- Diagnostic des dysfonctionnements
- Correction des défauts

Management d’équipe et communication en entreprise
Gestion des équipements à partir de critères techniques et économiques
Application des règles d’hygiène et sécurité

Elaboration de l’architecture fonctionnelle du système automatisé et définition des types d’interconnexions entre les sous-systèmes.
Choix des constituants du système automatisé (automates, bus de terrain, régulateurs).
Conception d’un régulateur ayant une action spécifique

- Effectuer un diagnostic de performance d'une société,
- Concevoir, déployer, animer et piloter une démarche d'amélioration continue
- Mettre en place des méthodes l'amélioration continue de la qualité
- Interpréter les principales normes Qualité, Sécurité et Environnementale et définir les guides de bonnes pratiques associés.
 Les titulaires de ce certificat posséderont les connaissances et les compétences attendues pour prendre part à la mise en place d'une stratégie de développement de l'activité d'une entreprise. Ces fonctions seront exercées à des niveaux de responsabilité relevant de l'encadrement supérieur, CODIR. Ces professionnels évolueront dans des structures de taille très différente. En effet, il peut s'agit de grandes entreprises, ETI et également de PME/TPE. 


L'ingénieur mécanicien du Cnam est capable d'effectuer, dans le milieu industriel, dans un laboratoire de recherche et développement, un bureau d'études, une plateforme d'essais,... un travail très diversifié permettant la prévision et la conception de systèmes complexes en respectant une démarche qualité et en tenant compte de l'environnement et selon les options :
· Aborder des problèmes pluridisciplinaires relatifs à la conception des structures complexes dans leur environnement:
-mécanismes, mécanique du contact et dynamique des structures polyarticulées, -modélisation mécanique et numérique, par éléments finis, des structures métalliques ou composites en statique et dynamique, en linéaire et en non linéaire,
-vibrations et analyse modale des structures, recalage calcul essai, -interactions fluides structures et vibroacoustique.
· Concevoir des produits en intégrant les contraintes liées aux procédés de transformation retenus (ingénierie simultanée).
· Choisir et préparer les processus de fabrication et de mesure. · Gérer la production et la qualité.
· Intervenir dès le stade de la conception et fournir, à partir de l'expérimentation et de la simulation numérique, des préconisations en termes de puissance et de coût.
· Analyser les phénomènes et les efforts liés au déplacement des corps dans les fluides et contrôler les écoulements internes et externes associés à leurs fonctions (entrée d'air, refroidissement, confort thermique, acoustique...) et à leur rôle dans le comportement dynamique (vibrations, stabilité...) des machines.
· Traiter des problèmes d'acoustique dans des domaines tels que : acoustique industrielle, mesure acoustique, vibroacoustique, acoustique du bâtiment, salles de spectacles, environnement, acoustique des transports.


L'ingénieur de la spécialité SYSTÈMES AUTOMATISES du Cnam est capable d'effectuer, dans le milieu industriel, dans un laboratoire de recherche et développement, un bureau d'études, une plate-forme d'essais, un travail très diversifié permettant la prévision et la conception de systèmes complexes en respectant une démarche qualité et en tenant compte de l'environnement.

L'ingénieur CNAM spécialité SYSTÈMES AUTOMATISES est capable de :
Conduire des projets industriels relevant :
- de l'analyse structurelle d'un système automatisé ou destiné à l'automatisation
- du choix, de la mise en œuvre et de la supervision d'automates, de boucles d'asservissement, et de bus de terrain ;
- de l'optimisation globale d'un système embarqué
Concevoir des automatismes et leur coordination
Assurer la veille technologique en matière d'automatismes et de méthodes d'automatisation, de manière à améliorer la productivité et le respect de l'environnement Assurer la gestion des équipements, personnels et budgets associés à ces fonctions


L'ingénieur de la spécialité Systèmes Électroniques du Cnam est capable d'effectuer, dans le milieu industriel,
dans un laboratoire de recherche et développement, un bureau d'études, une plate-forme d'essais, un travail
de conception, production, permettant la prévision et la conception de systèmes complexes en respectant une
démarche qualité et en tenant compte de l'environnement
L'ingénieur Cnam spécialité Systèmes Électroniques  est capable :
- d'analyser un problème technique
- d'établir un cahier des charges rigoureux ou des spécifications techniques
- de choisir les solutions technologiques
- de maitriser les méthodes et outils de modélisation
- de maitriser et d'utiliser l'outil informatique (programmation et simulation)
- de maitriser les techniques et technologies numériques destinées au traitement et à la transmission du signal
d'information.
- de concevoir des dispositifs ou systèmes électroniques complexes
- de mettre en œuvre des outils de tests et de production.
- d'assurer le suivi et la qualité
- d'anticiper les évolutions et les avancées technologiques relatives au domaine de l'électronique en assurant
une veille technologique.