bg-header
  • Sciences et techniques industrielles

Sciences et techniques industrielles 20 diplômes

Le Cnam Bourgogne Franche-Comté vous permet de vous former en Sciences et Techniques Industrielles. Favoriser la compréhension des systèmes technologiques et le développement de solutions. Maîtriser les techniques professionnelles et acquérir les savoirs propres à chaque spécialité du secteur industriel.

Le Cnam Bourgogne Franche-Comté propose des modalités de formation compatibles pour les salariés ou les demandeurs d'emploi : cours du soir et internet, formation en cours du jour alternance ou à distance.

  • Maîtriser le dessin assisté par ordinateur en 2D/3D.
  • S'initier à la maquette numérique et au management de projet BIM

Contrôle, mesure, métrologie, instrumentation et analyse.

Pour plus de détails sur ce diplôme, merci de consulter le site dédié.


Prendre part à la conception des projets de construction ou d'expérimentation de processus industriels.
Participer au choix des matériaux et des moyens de mise en œuvre à partir du cahier des charges
Concevoir des produits et suivre leur fabrication
Participer aux actions de recherche-développement dans les domaines industriels  précités
Faire appliquer les procédures et démarches qualité
Faire appliquer la réglementation relative à la protection de l'environnement
Spécifier les besoins en matière de contrôle, mesure ou analyse et rédiger les cahiers des charges correspondant ou des protocoles expérimentaux
Assurer la veille technologique sur les capteurs, les instruments, les méthodes de mesure, d'enregistrement et d'analyse


Concevoir et mettre en œuvre la production
 Analyser et traduire la demande
Valider le besoin
Analyser la situation existante
 Modéliser les processus de production existants
 Définir les critères de mesure
 Analyser les risques
 Mettre en œuvre la solution
 Rédiger des procédures

Mettre en œuvre un projet d'industrialisation produit-process
 Validation du besoin en cohérence avec les objectifs et la stratégie de l'entreprise
 Mener une étude de faisabilité
 Benchmarking
Optimisation des solutions par rapport aux contraintes environnementales
 Établir un cahier des charges de la solution retenue
 Mettre en œuvre la solution retenue
 Établir le mode opératoire global du processus

Concevoir un système mécanique
 Analyser un cahier des charges
Mener une étude de faisabilité
Choisir et dimensionner les composants du système
Valider les hypothèses par des essais
Lancer la fabrication

 En électricité et distribution électrique
Maîtriser une installation électrique industrielle
 Organiser la maintenance des réseaux de distribution
 Faire respecter les normes, directives
Concevoir des produits et équipements électriques
Maîtriser le fonctionnement de machines électriques


En électronique
Maîtriser les fonctions de commande de l'énergie électrique
Maîtriser les étages électroniques de commande des installations électriques de puissance
Connaître les fonctions de l'électronique et du traitement du signal
Maîtriser les outils de conception, tests, analyse

En automatique
Modéliser et choisir des lois de commande
Choisir les capteurs et actionneurs nécessaires à la régulation
Maîtriser les outils de diagnostic de fonctionnement


-Réaliser le diagnostic des ateliers bovins et porcins de l'exploitation agricole,
-Réaliser un suivi technique pour proposer des solutions d'amélioration ou de résolutions de problèmes.
-Maîtriser les logiciels de bureautique pour réaliser une présentation de résultats grâce à des outils adaptés.
-Intervenir dans les techniques de commercialisation des produits.
-Utiliser de manière courante un anglais technique dans des échanges internationaux.
-Identifier les attentes des éleveurs afin de les accompagner dans leur prise de décision
-Participer à la gestion collective de projet.



  • Maîtriser la représentation 3D (CAO / CFAO)
  • Connaître les matériaux (structure, caractéristiques, mise en œuvre)
  • Participer à la conception des projets de construction (simulation, prototypage, essai)
  • Concevoir des produits et suivre leur fabrication
  • Assurer une fonction appliquée de veille technologique
  • Appliquer les normes de qualité, sécurité et environnement
  • Communiquer sur son activité
  • Définir les outillages nécessaires au process
  • Coordonner et planifier les équipes intervenant sur un projet
  • Optimiser la gestion des flux d’approvisionnement et des produits finis
  • Prendre en compte les exigences économiques et les exigences clients
  • Echanger sur les problèmes techniques avec le BE et le BM ainsi que sur les attentes clients

Production et gestion de production - Management des ressources de production avec notamment les ressources humaines.
- connaître les éléments nécessaires des sciences biologiques, biochimiques et physiques nécessaires à la production d'un produit laitier,
- connaître les bases des sciences de la production, de l'organisation d'une unité de production (conception des fonctions, répartitions des activités, systèmes de contrôle et de management...),
- mettre en œuvre les principales technologies laitières de transformation des 4 familles de produits laitiers : produits gras, fromages, produits secs et co-produits, produits frais.
- mettre en œuvre les process de fabrication en lien avec les produits laitiers concernés et donc maîtriser les interactions produit/process avec une capacité à identifier les défauts et les écarts et à les corriger ou à proposer des corrections,
- choisir et appliquer les méthodes d'organisation, de gestion et de suivi de la production (conception, la planification des ressources (matérielles, financières, ou humaines), l'ordonnancement, l'enregistrement des activités de production et le contrôle des activités de production de l'entreprise),
- mettre en œuvre les méthodes de management de ressources, notamment ressources humaines
- utiliser des outils informatiques bureautiques et de gestion de production et d'automatisation des procédés de fabrication,
- organiser la maintenance corrective et préventive de niveau I* et II.

 Management de la qualité, de la sécurité et de l'environnement
- participer à la démarche d'amélioration continue intégrant production, qualité, sécurité, environnement, en particulier liés aux postes de travail.
- participer à la mise en place d'un plan assurance qualité au sein de l'entreprise laitière afin de garantir une sécurité alimentaire et en maîtrisant les principaux référentiels normatifs et réglementaires,
- analyser les risques sur la chaîne de fabrication et mettre en place la démarche HACCP,
- mettre en œuvre un audit qualité interne et externe (audit fournisseurs, audit de processus et audit de certification) et mettre à jour les processus et la documentation qualité,
- identifier et mettre en œuvre les méthodes de contrôle biochimiques et microbiologiques,
- maîtriser les statistiques d'échantillonnage appliquées aux tests de sécurité alimentaire (plan de contrôle, ...).
 Management de la performance d'un atelier
- savoir choisir et utiliser les outils de contrôle,
- animer et communiquer en tenant compte des différents indicateurs,
- identifier, mettre en place et/ou utiliser les outils de mesure de la performance d'une ligne de fabrication ou d'un atelier,
- connaître et utiliser la méthodologie et la démarche d'amélioration et de développement.

- mettre en place et faire vivre un service qualité en connaissant les produits de l'entreprise, leurs process et leurs spécificités technologiques et en maîtrisant les aspects législatifs et réglementaires ;
- assurer la sécurité alimentaire et maîtriser l'hygiène en analysant les points critiques sur la chaîne de fabrication et en mettant en place des actions correctives pour les maîtriser et en choisissant désinfectants et nettoyants appropriés pour bâtir un plan hygiène ;
- mettre en place la démarche HACCP lorsque nécessaire et/ou assurer son suivi ; - mettre en œuvre et valider les analyses en établissant ou respectant un plan d'échantillonnage, en utilisant la métrologie et la validation des instruments de mesure ;
- appréhender les différents procédés de fabrication pour les principaux secteurs de production alimentaires (denrées d'origine animale et d'origine végétale) ;
- communiquer, manager, former et travailler en équipe en maîtrisant les techniques de communication écrite et orale en français et anglais, en mettant en place des modules de formation appropriés ainsi que leur suivi.


 - Comprendre l'architecture d'une installation communicante (Voix donnée Image, réseau informatique)
 - Choisir, intégrer et configurer des systèmes communicants sur le réseau
 - Définir, choisir, installer et mettre en service une installation de supervision, de protection anti intrusion et incendie
 - Veiller à la disponibilité des énergies (courants forts) et au bon fonctionnement des installations courants faibles.

En outre, il développe les compétences techniques et managériales suivantes :
- organiser et coordonner les travaux de chantier, d'installation, d'équipement en appui aux responsables d'affaires, de maintenance, techniques ou d'un ingénieur,
- exercer une expertise sur des installations ou systèmes électriques,
- connaître et utiliser les normes en vigueur (installations et sécurité) dans la conduite d'une équipe de techniciens,
- coordonner et planifier les équipes intervenantes sur les projets,
- prendre en compte les contraintes économiques et les exigences clients,
- communiquer et échanger sur les problèmes techniques avec le bureau des études et le bureau des méthodes en intégrant les attentes des clients et des éventuels sous-traitants,
- mettre en place un management de proximité en appui aux responsables d'affaires, techniques, de maintenance ou d'un ingénieur,
- collaborer avec les différents services de l'entreprise, études et développement, affaires, techniques, chantiers, maintenance...

Selon les règles d'hygiène et de sécurité alimentaires, les chartes qualité des établissements, les fonctions dévolues au responsable de production se partagent entre :

  • La gestion d'une ou plusieurs unités de production de restauration collective,
  • L'encadrement de la production,
  • L'animation  et l'encadrement une équipe,
  • La distribution et la commercialisation.

Au regard de la structure (taille, type, nombre de repas, nombre de sites, menu unique ou multiple, complexité du menu, type de restauration, type de liaison ...), dans laquelle se trouve le responsable de production, les fonctions précitées sont mises en œuvre de façon différenciée. Elles constituent néanmoins le socle commun du métier.


Fonction innovation et création
- Assurer la veille technologique, le suivi de l'évolution du marché et des
réglementations, les attentes des utilisateurs ou des clients ;
- Appliquer et optimiser avec discernement les recherches et développements dans le cadre de l'entreprise ;
- Proposer des approches et des méthodes de résolutions techniques et
organisationnelles nouvelles.


Fonction étude technique
- Concevoir des éléments constructifs et des équipements ;
- Réaliser l'étude et le comparatif de solutions constructives envisagées ;
- Réaliser les calculs nécessaires aux réalisations et interventions ;
- Développer des solutions techniques en prenant en compte leur histoire et les
contraintes économiques et environnementales.


Fonction réalisation et suivi des activités
- Réaliser, si nécessaire, les réalisations et interventions complexes demandées ;
- Proposer des solutions modificatives d'ajustement ;
- Assumer la responsabilité de la réalisation et des interventions ;
- Suivre la mise en œuvre des activités ainsi que l'application de la démarche qualité, d'hygiène, de sécurité et de protection de l'environnement ;
- Suivre les activités de la sous-traitance.


Fonction étude budgétaire
- Apprécier les coûts ;
- Finaliser de l'étude budgétaire et présentation de l'offre ;
- Gérer le planning prévisionnel des dépenses et des approvisionnements;
- Gérer le budget.


Fonction organisation des activités
- Réaliser la planification générale ;
- Organiser les activités de(s) équipe(s) en fonction de la solution retenue ;
- Organiser les essais et les contrôles ;
- Ajuster le programme des activités en fonction des aléas


Fonction contrôle des activités
- Contrôler l'avancement et les conditions de réalisation des activités ;
- Contrôler la gestion des coûts ;
- Vérifier les activités par rapport au cahier des charges ou aux prévisions ;
- Assurer la gestion et le contrôle des temps d'exécution ;
- Définir les compétences et les habilitations nécessaires.


Fonction communication
- Rendre compte au chef d'entreprise, sous forme de synthèse, les résultats de l'activité engagée ;
- Réaliser des rapports périodiques ;
- Rédiger des bilans intermédiaires et finaux ;
- Présenter en anglais les travaux réalisés ;
- Contribuer au développement de l'image de l'entreprise

- Réaliser le diagnostic des milieux forestiers de l’exploitation forestière et de l’entreprise forestière.

- Réaliser un suivi technique pour proposer des solutions d’amélioration ou de résolutions de problèmes.

- Maîtriser les logiciels de bureautique pour réaliser une présentation de résultats grâce à des outils adaptés.

- Intervenir dans les techniques de commercialisation des produits.

- Utiliser l’anglais technique dans des échanges internationaux.

- Identifier les attentes des acteurs de la filière forestière afin de les accompagner dans leur prise de décision -Participer à la gestion collective de projet.

Le Responsable technique et opérationnel de l'ingénierie des systèmes mécaniques et électrotechniques (ISME) est capable de finaliser des produits industriels et des matériels électriques et mécaniques en mettant en œuvre de nouvelles technologies.
Ces produits peuvent concerner l'industrie automobile (alternateur, déflecteur aérodynamique), aéronautique (dérive, gouvernail), ferroviaire (signalisation, freinage) ou de l'énergie (éolienne,transformateur).


Activités principales :
1. À partir d'un cahier des charges, il met en œuvre des solutions techniques et
économiquement viables pour prévenir ou résoudre des problèmes.
2. Il organise la fabrication d'un produit de manière à améliorer la productivité tout en  respectant les délais et la qualité requise par le cahier des charges.
3. Il réalise des tests et essais, analyse les résultats et détermine les mises au point du produit, du procédé.
4. Il assure l'assistance et le support technique auprès des clients (internes, externes) de l'entreprise.
5. Il veille au respect des règles et de la législation en matière d'environnement, de sécurité et d'hygiène.
6. Il manage une équipe de 3 à 10 personnes (ouvriers, techniciens, agents de maîtrise).


Compétences associées :
- Analyser un cahier des charges fonctionnel
- Réaliser l'analyse fonctionnelle du produit
- Utiliser les outils de la CAO (Autocad, SolidWorks, Simulink, PSim, etc.)
- Dimensionner et optimiser un système électrotechnique / mécanique en intégrant les règles de sécurité
- Utiliser des instruments de mesure électrique, vibratoire, acoustique (accéléromètre, énergimètre, analyseur de spectre, capteur acoustique, etc.)
- Analyser quotidiennement les indicateurs de suivi de production à partir des données fournies par l'équipe
- Vérifier que les commandes livrées sont conformes au cahier des charges et respectent les contraintes (coûts, qualité, délais)
- Rédiger un plan d'assurance qualité (PAQ)
- Sensibiliser les membres de l'équipe et faire appliquer les règles de sécurité en mettant en place des indicateurs de suivi des règles
- Répartir les tâches entre les membres de l'équipe en donnant des directives de travail et en fixant des objectifs
- Choisir les outils adaptés au suivi de la fabrication en organisant la cellule de production


Le titulaire de la certification est capable de :
1. Recenser les besoins du client et élaborer le cahier des charges.
2. En coordination avec l'ingénieur, estimer le niveau de technicité requis puis, suivant le cas, décider de faire l'étude en interne ou la sous-traiter, pour partie ou en totalité, par une société de service spécialisée, voire un laboratoire universitaire.
3. En coordination avec l'ingénieur, concevoir l'ensemble des automatismes nécessaires ainsi que leur coordination.
4. Avec l'équipe dont il est responsable, réaliser ces automatismes, les mettre en service et en assurer la maintenance.
5. Détecter et diagnostiquer les éventuels défauts de fonctionnement ; remédier aux défauts 201 constatés.
6. Participer à la gestion des équipements, personnels et budgets associés à ces fonctions.

- Effectuer un diagnostic de performance d'une société,
- Concevoir, déployer, animer et piloter une démarche d'amélioration continue
- Mettre en place des méthodes l'amélioration continue de la qualité
- Interpréter les principales normes Qualité, Sécurité et Environnementale et définir les guides de bonnes pratiques associés.
 Les titulaires de ce certificat posséderont les connaissances et les compétences attendues pour prendre part à la mise en place d'une stratégie de développement de l'activité d'une entreprise. Ces fonctions seront exercées à des niveaux de responsabilité relevant de l'encadrement supérieur, CODIR. Ces professionnels évolueront dans des structures de taille très différente. En effet, il peut s'agit de grandes entreprises, ETI et également de PME/TPE. 


L'ingénieur mécanicien du Cnam est capable d'effectuer, dans le milieu industriel, dans un laboratoire de recherche et développement, un bureau d'études, une plateforme d'essais,... un travail très diversifié permettant la prévision et la conception de systèmes complexes en respectant une démarche qualité et en tenant compte de l'environnement et selon les options :
· Aborder des problèmes pluridisciplinaires relatifs à la conception des structures complexes dans leur environnement:
-mécanismes, mécanique du contact et dynamique des structures polyarticulées, -modélisation mécanique et numérique, par éléments finis, des structures métalliques ou composites en statique et dynamique, en linéaire et en non linéaire,
-vibrations et analyse modale des structures, recalage calcul essai, -interactions fluides structures et vibroacoustique.
· Concevoir des produits en intégrant les contraintes liées aux procédés de transformation retenus (ingénierie simultanée).
· Choisir et préparer les processus de fabrication et de mesure. · Gérer la production et la qualité.
· Intervenir dès le stade de la conception et fournir, à partir de l'expérimentation et de la simulation numérique, des préconisations en termes de puissance et de coût.
· Analyser les phénomènes et les efforts liés au déplacement des corps dans les fluides et contrôler les écoulements internes et externes associés à leurs fonctions (entrée d'air, refroidissement, confort thermique, acoustique...) et à leur rôle dans le comportement dynamique (vibrations, stabilité...) des machines.
· Traiter des problèmes d'acoustique dans des domaines tels que : acoustique industrielle, mesure acoustique, vibroacoustique, acoustique du bâtiment, salles de spectacles, environnement, acoustique des transports.


L'ingénieur de la spécialité SYSTÈMES AUTOMATISES du Cnam est capable d'effectuer, dans le milieu industriel, dans un laboratoire de recherche et développement, un bureau d'études, une plate-forme d'essais, un travail très diversifié permettant la prévision et la conception de systèmes complexes en respectant une démarche qualité et en tenant compte de l'environnement.

L'ingénieur CNAM spécialité SYSTÈMES AUTOMATISES est capable de :
Conduire des projets industriels relevant :
- de l'analyse structurelle d'un système automatisé ou destiné à l'automatisation
- du choix, de la mise en œuvre et de la supervision d'automates, de boucles d'asservissement, et de bus de terrain ;
- de l'optimisation globale d'un système embarqué
Concevoir des automatismes et leur coordination
Assurer la veille technologique en matière d'automatismes et de méthodes d'automatisation, de manière à améliorer la productivité et le respect de l'environnement Assurer la gestion des équipements, personnels et budgets associés à ces fonctions


L'ingénieur de la spécialité Systèmes Électroniques du Cnam est capable d'effectuer, dans le milieu industriel,
dans un laboratoire de recherche et développement, un bureau d'études, une plate-forme d'essais, un travail
de conception, production, permettant la prévision et la conception de systèmes complexes en respectant une
démarche qualité et en tenant compte de l'environnement
L'ingénieur Cnam spécialité Systèmes Électroniques  est capable :
- d'analyser un problème technique
- d'établir un cahier des charges rigoureux ou des spécifications techniques
- de choisir les solutions technologiques
- de maitriser les méthodes et outils de modélisation
- de maitriser et d'utiliser l'outil informatique (programmation et simulation)
- de maitriser les techniques et technologies numériques destinées au traitement et à la transmission du signal
d'information.
- de concevoir des dispositifs ou systèmes électroniques complexes
- de mettre en œuvre des outils de tests et de production.
- d'assurer le suivi et la qualité
- d'anticiper les évolutions et les avancées technologiques relatives au domaine de l'électronique en assurant
une veille technologique.